Navigation

Facteurs de décision de transfert en unité de soins intensifs

 

Ce projet étudie sur quelle base les médecins prennent la décision de transférer ou non un patient hospitalisé souffrant d’une maladie grave de mauvais pronostic à l’unité de soins intensifs.

Description du projet (projet de recherche terminé)

Les soins intensifs sont des prestations de santé particulières et coûteuses. Un patient séjournant en unité de soins intensifs est soumis à une lourde charge physique et émotionnelle, qui ne se justifie que si ses chances de survie et sa qualité de vie s’améliorent de manière significative. De plus, le transfert doit être en accord avec les souhaits du patient. Il peut être particulièrement difficile d’évaluer le bénéfice réel des soins intensifs pour des patients très fragiles, d’âge avancé et des personnes souffrant d’une maladie grave et ayant un mauvais pronostic. Le processus décisionnel doit être équitable. S’agissant par exemple de soupeser les circonstances, il convient de traiter tous les patients à égalité.

Objectif

L’étude s’interroge sur les facteurs qui conduisent les médecins à transférer ou non un patient à l’unité de soins intensifs. Des entretiens avec des spécialistes de médecine interne et de médecine intensive forment une partie de l’étude. De plus, une évaluation des critères de décision est réalisée à l’aide d’un questionnaire. Il s’agit de déterminer d’une part si les médecins d’USI évaluent de la même manière que leurs collègues de médecine interne le risque de décès des patients. D’autre part, nous voulons examiner en fonction de quels facteurs ces évaluations sont effectuées.

Importance

Les résultats devraient permettre de déterminer des possibilités d’amélioration lors de l’évaluation de patients pour lesquels un transfert en unité de soins intensifs est envisagé et d’élaborer des stratégies favorables à une répartition équitable de cette ressource de santé.

Titre original

Medical and non-medical factors that influence the decision to admit a seriously ill patient to intensive care

Direction du projet

  • Dr. Monica Escher, Schmerzberatung und Palliativpflege, Abteilung Klinische Pharmakologie und Toxikologie Universitätsklinikum Genf (HUG)
  • Prof. Pierre Dayer, Abteilung Klinische Pharmakologie und Toxikologie, HUG
  • Dr. Patricia Hudelson, Hausarztmedizin, HUG
  • Begleit- und Präventionszentrum für Fachleute an den Schulen in Neuchâtel
  • Prof. Mathieu Nendaz, Abteilung Allgemeine Innere Medizin, HUG
  • Prof. Thomas Perneger, Abteilung Klinische Epidemiologie, HUG
  • Prof. Bara Ricou, Abteilung Intensivmedizin, HUG

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Dr Monica Escher Hôpitaux universitaires de Genève (HUG)
Équipe mobile douleur et soins palliatifs
Service de pharmacologie et toxicologie cliniques
Rue Gabrielle Perret-Gentil 4 1211 Genève 14 +41 22 382 99 32 Monica.Escher@hcuge.ch

De ce projet